Impact of risperidone on seclusion and restraint at a state psychiatric hospital Academic Article uri icon

abstract

  • Objectif: Evaluer l'effet de la risperidone sur l'isolement et la contention des patients d'un hopital psychiatrique public, peu apres la liberation de la risperidone. Methodes: Des patients qui etaient hospitalises depuis au moins trois mois avant de recevoir de la risperidone et qui en ont subsequemment recu pendant au moins trois mois formaient la cohorte, Une technique de question reformulee a ete utilisee durant au plus un an avant et un an apres le debut de la risperidone. Les patients hospitalises qui n'ont recu ni risperidone ni clozapine durant la meme periode ont servi de comparaison pour les tendances de l'isolement et de la contention. Resultats: Soixante-quatorze patients (pour la plupart schizophrenes) satisfaisaient aux criteres d'inclusion au groupe de risperidone, Il y a eu des diminutions statistiquement significatives du nombre d'heures d'isolement (de 2,2 [ET 5,5] a 0,26 [ET 0,06]) et d'evenements (de 0,23 [ET 0,59] a 0,05 [ET 0,14]) par personne par mois durant le traitement a la risperidone, comparativement a la periode de pretraitement a la risperidone (P = 0.01). Le groupe de comparaison affichait aussi des diminutions de ces mesures durant la meme periode, mais la cohorte traitee a la risperidone montrait une reduction proportionnellement plus importante. Il y avait des tendances semblables a la reduction des mesures de contention durant le traitement a la risperidone, comparativement au pretraitement, mais sans signification statistique. Le groupe de comparaison indiquait aussi une legere diminution de la contention durant la periode de l'etude. Conclusions: La risperidone semble avoir eu un effet favorable sur la contention au sein de la population de cet hopital psychiatrique public. Ces donnees appuient l'effet positif de la risperidone sur la violence, constate dans d'autres etudes. La violence et l'agression sont d'importants facteurs qui influent sur le moral des patients et du personnel psychiatriques. Ainsi, tout avantage resultant d'un traitement antipsychotique est salutaire pour les patients, les familles et les travailleurs de la sante.

publication date

  • January 1, 2000